Parabole absurde

April 6, 2018

 

Il n'y a que très peu de gens qui ont pu voir ce qu'il se passe après la fameuse planche 46, publiée le 1er avril dernier. Nous voici donc devant de nouveaux horizons, et dans la dernière partie de ce que je cherche à raconter, dans le cadre d'un premier livre... Que dis-je ? Un premier tome d'Hot Space.

Cet ultime chapitre s'ouvre donc sur un simple paysage, dans lequel je détaille la station S-5, celle à travers laquelle tout un complot a été mis en place.

Pour la circonstance, cette
planche 47 a tellement défini le design de la station en question, qu'il a fallu redessiner une case précédemment éditée, dans laquelle on pouvait observer la station d'écoute !

Faire une BD, c'est faire attention aux moindres détails, même ceux dans lesquels ne réside pas forcément le diable.

En attendant, le lecteur doit se demander pourquoi un tel titre pour ce post... Simplement parce qu'une telle parabole est d'une absurdité physique notoire : elle rend impossible la concentration de tout signal capté en un point dans lequel se trouve un capteur capable de "traiter" ledit signal.

Enfin...

En l'état actuel de nos connaissance, cette forme peut nous paraître absurde.  

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RDV aux 16èmes Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres !

November 23, 2019

Noires sont les galaxies...

August 2, 2019

1/15
Please reload