Incassables

June 22, 2018

 Planche 67...

Encore une planche sans onomatopée. L'action dessinée est suffisante pour faire hurler dans le cerveau des protagonistes qui refusent de mourir trop facilement...

A propos de l'état de Nohraïa ; vous n'avez pas rêvé. A partir de ce moment de l'histoire elle vas avoir un gros penchant à gauche, puisqu'elle n'a plus de bras droit.

Il fallait rechercher une expression de douleur immense et de terreur. mais elle est toujours debout. Toujours de ce monde !

En dessinant cette page tragique, je me suis rappelé d'une anecdote, il y a peut-être une quinzaine d'années maintenant. Lors d'un accident sur une autoroute, un motard a eu le bras sectionné par un rail de sécurité. Étrangement, il n'a pas eu pal plus que ça. Il s'est dirigé vers son bras, détaché de son corps, l'a ramassé, et il est parti en direction de l'hôpital le plus proche, où on a pu, grâce à l'immense savoir et savoir-faire des chirurgiens, lui recoudre. 

La vie est un truc d'une puissance inouïe.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Noires sont les galaxies...

August 2, 2019

Hot Space 2 : la première page officielle

July 15, 2019

1/15
Please reload