Rechercher
  • PLP

Hapkido


Il y a bien longtemps, avant que je ne pratique l'Aïkido, je pratiquais l'Hapkido. En gros, c'est la variante coréenne de l'Aïkido. A ce jour, je ne me souviens plus de toutes les techniques qui m'ont été enseignées, mais si je peux me permettre de comparer, et en gardant à l'esprit que "comparaison n'est pas raison", la principale différence réside dans la manière d'entrer dans le centre de l'opposant, et surtout, la manière de respecter ou non son adversaire. L'Aïkido est une forme de respect. On fait en sorte de rendre l'attaque de l'ennemi vaine. on l'aspire dans un immense déséquilibre, et on le neutralise en le projetant au sol. on peut voir quelques unes de ces techniques que j'ai tenté d'illustrer dans la planche 28. Bien sûr, l'Aïkido a de multiples formes. Si on peut le pratiquer d'une manière "pacifique" (c'est à dire en préservant l'intégrité physique de son adversaire) cet art martial peut aussi bien terrasser un ennemi de manière radicale, et même, parfois, avoir une autre destination que celle du combat : un mouvement d'Aïkido peut aussi servir à se préserver soit même d'un accident, ou préserver quelqu'un pris dans une chute qui s'annonce incontrôlable et désastreuse (il y a du vécu).

L'Hapkido a, pour lui, et d'entrée de jeu, une orientation beaucoup plus martiale. Ce n'est pas étonnant : cet art martial issu de l'Aïkido a été développé particulièrement lorsque la guerre entre les deux Corées a débuté. L'idée n'est alors plus "respecter l'adversaire". L'idée est de le briser avant qu'il ne touche le sol. Planche 65 : la technique illustrée est issue de l'Hapkido (tout du moins, de ce que j'en ai appris).


22 vues