Rechercher
  • lepixx

de votre patience, et de mon merci


Je me dois de faire ici ce petit texte, parce que j’ai été du genre absent, et parce que ce genre là va se faire pluriel. Les lois de l’existence étant ce qu’elles sont, je suis du genre très occupé à donner des cours dans un peu beaucoup d’écoles dans lesquelles on apprend le dessin, et parfois, aussi le jeu vidéo.

Quand je dis « on apprend » ça veut dire que d’un côté je donne des cours, et de l’autre, je reçois des enseignements. Ainsi vont ces moments où je suis loin de ma planche à dessin, pour être plus proche de celles des étudiants : nous échangeons les savoirs... et voir la transmission des savoirs autrement qu’à travers un échange me semble être une pratique hasardeuse ...

A vrai dire, j’ai été assez mal impacté par la posture qu’avaient eue plusieurs enseignants, durant toute ma vie d’écolier, de collégien, de lycéen, puis d’étudiant, à se considérer comme des demi-dieux, détenteurs d’un savoir universel, qui jamais ne pourra être mis en doute. J’essaie de ne pas leur ressembler, mais je l’admets aussi ; il m’arrive d’échouer.

Mais transmettre des savoirs est une activité chronophage... Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une activité qui a un appétit d’ogre !

Alors, c’est vrai, il y a des fois où je ne peux pas donner de nouvelles, mais sachez que je pense à celles et ceux qui me suivent dans cette aventure. Je pense à vous, lecteurs, lectrices, et je vous remercie de l’immense patience avec laquelle vous drapez le désir d’aller plus loin dans l’histoire d’Hot Space.

La promesse de vous donner cette histoire sera tenue. Rendez-vous dans pas longtemps pour la suite.


78 vues